2 commentaires sur “Je sourie dans mon miroir

  1. Ouiza

    cet inconnu, ce mystère
    conjugué à tous les temps
    qui es-tu Temps? chimère?
    il a fallu qu’on attribue
    des nombres à ton infinité
    parce que c’est bien connu
    la nature humaine craint la vacuité
    sans te nommer, Temps
    je te vis, je te sens
    quand je te nomme
    c’est que je suis hors du temps

    au bonheur de te connaitre

    Ouiza

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *